Alois Nebel

1989. Aloïs Nebel est chef de gare dans une petite station tchèque, non loin de la frontière polonaise. Il vit seul, mais quand le brouillard se lève, il croit voir les fantômes de son passé. L’irruption d’un étranger l’obligera à affronter ses cauchemars.
Cette adaptation d’une bande dessinée, premier long-métrage du Tchèque Tomás Lunák, ressemble à un coup de maître sur le plan formel. La rotoscopie donne un résultat étonnant : fluidité des gestes, expressivité des visages… Le noir et blanc, traité sur un mode très contrasté, est une merveille. Ajoutons à cela des plans superbement composés, quelques belles idées de mise en scène, et l’on obtient une grande réussite graphique. Hélas, le fond n’est pas aussi satisfaisant que la forme. Pas par manque d’ambition ou d’imagination (le sujet est intéressant). Mais par manque de clarté. Trop d’implicite, pas assez de repères historiques. On peine à reconstituer le puzzle de la mémoire d’Aloïs Nebel. On reste, comme lui, dans un certain brouillard. Ce n’est pas toujours déplaisant ; le mystère a une dimension fascinante. Mais on aurait aimé mieux saisir les connections entre l’histoire de ce chef de gare, celle du personnage baptisé ‘le Muet’ et l’évolution politique du pays.

Un film de Ramzy Habib El Haq Bedia,
Avec Liza Harper, Roger Pierre, Claudia von Stadt

streaming

About streaming

Critiques de films et séries télévisées qui existent en streaming en VO, VF ou VOSTF, sur l'Internet gratuit. Pour toutes questions, veuillez vous rendre sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>