Bionicle 2 – La Légende de Metru Nui (V)

Dans cette nouvelle histoire, le turaga Vakama raconte une histoire qui s’est passée bien avant Mata-Nui. Lui et les autres Turaga avaient été alors choisis pour être les Toa Metru de l’île Metru-Nui. Ils ont dû combattre Morbutzkah, une plante maléfique se développant rapidement…
Bof… Il ne faut rien attendre de ce genre de films, mais quand même, bof… C’est d’autant plus bof que ça aurait pu être assez sympa. On a un univers, des personnages, des pouvoirs… Bref, on aurait pu développer un univers assez intéressant. Mais celui-ci ne sert que de décor, alors ça sert à rien… En fait le problème c’est que ça aurait pu être assez potable si seulement ça avait pris son temps. 1h12 de film, non mais sérieusement? Comment voulez-vous développer un univers riche en si peu de temps? Déjà que Cameron a du mal en presque trois heures, là c’est quasiment impossible. Ça rappelle un peu le voyage au centre de la terre 2008, mais en pire. Parce que si ce film là on savait d’avance que ce serait une bouse pas bien méchante, pour Bionicle on aurait pu espérer. Mais non. D’accord c’est un film pour enfants mais ça n’excuse pas tout. Aussi niveau animation ce n’est pas trop la joie, on a parfois des ralentis bizarres qui donnent l’impression que le film bugue, et le niveau général n’est pas brillant. L’histoire est simpliste, les visions loin d’être aussi troublantes qu’elles devraient l’être (et quand le personnage en comprend la signification pourtant simplissime à comprendre, on se les retape toutes à la suite, géniale…). Et puis les doublages (v.o) ne sont pas terribles non plus. Cela dit, j’ai presque envie de dire que le combat final vaut le coup, pas que ce soit le cas mais mine de rien il est agréable à regarder. C’est déjà ça de pris. Ne nous méprenons pas, c’est un simple film pour enfants tout ce qu’il y a de plus inoffensif, mais je suis persuadé qu’avec un réalisateur à la barre une durée plus longue et une exploitation minimum de l’univers de ce monde (autre pour qu’un simple décor), ça pourrait être potable.

Un film de Michel Lesage,
Avec Edouard Baer, Matthias Fekl, Joël Robuchon, Carlos Da Silva, Pierre Sled

streaming

About streaming

Critiques de films et séries télévisées qui existent en streaming en VO, VF ou VOSTF, sur l'Internet gratuit. Pour toutes questions, veuillez vous rendre sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>