La Colère des Titans

Une décennie après sa victoire héroïque sur le monstrueux Kraken, Persée, le demi-dieu fils de Zeus, tente de mener une vie paisible de pêcheur, tout en élevant son fils de dix ans, Hélius. Mais alors que les dieux perdent de leur puissance, les Titans sont sur le point de se libérer…
Je m’attendais tellement à un mauvais film que sur le coup y’a pas énormément de trucs qui m’ont titillé. Mais en sortant je peux l’affirmer, y’a à peine eu du progrès sur le travail de Leterrier : Worthington a juste une coiffure meilleure, les dieux ont abandonné leurs armures, Andromède a changé d’actrice, et les combats sont toujours (presque) aussi torchés, faute d’un mec qui sache tenir une caméra correctement. Les effets spéciaux ont globalement de la gueule ; on doit bien reconnaitre que la représentation apocalyptique du Tartare et l’éventrement de la croute terrestre par Cronos font partie des points forts du film. Niveau personnages, pas grand chose de différent ; Persée toujours aussi profond, les personnages secondaires aussi inutiles. Les deux dieux majeurs (Zeus et Hadès) ont quand même gardé leur allure badass, et même si leur psychologie est toujours aussi sous développée, les choix et la destinée du personnage d’Hadès restent LA bonne surprise du film. Pour le reste c’est décevant, j’ai pas non plus trop envie de spoiler comment Persée vient à bout de ses ennemis inexpressifs, mais merde, sans regarder la bande annonce vous avez déjà deviné au bout d’un quart d’heure de film le cruel destin de Cronos, Titan chaud comme la braise mais muet comme une tombe. A ceux qui disaient qu’on allait avoir un combat long et développé compte tenu du grand nombre de plans de Cronos qu’on avait dans la BA, je vais vous dire qu’honnêtement, tu prends le Choc des titans, tu remplaces le Kraken par Cronos, l’eau par de la lave, la tête de Méduse par le super bâton magique de Persée, et tu as la Colère des Titans. Finalement ça reste un soulagement que le titre soit un poil plus justifié que pour le Choc des Titans, vu qu’on a enfin l’occasion de voir une des bêtes sur grand écran. Le problème de ce titan, c’est que le mec c’est le père des dieux mais il a l’expressivité d’un manche à balais. Le scénario j’en parle pas, au bout de 2 minutes de film on balance déjà à Persée sa mission comme si on s’adressait à un agent secret, lequel refuse bien sûr à la première tentative. (‘Persée, le monde va être anéanti’ ‘Nan désolé man je me mêle pas de vos affaires, je préfère rester avec mon fils’ ‘WHAT THE FUCK mon fils ?’). Bref ça vole pas haut non plus au niveau des dialogues ; heureusement que la dernière demi-heure redresse un peu le niveau, finalement le petit fourmillement ressenti quand les entrailles de la terre s’embrase et que même les dieux sont impuissants face à la colère du Titan. Un enthousiasme qui retombe rapidement à plat, malheureusement. Grosso modo, manque de surprises dans un scénario convenu et écourté, accompagné de quelques moments assez braves, étouffés dans des scènes d’action brouillonnes, fourmillant d’effets spéciaux enflammés qu’on retrouve presque entièrement dans l’ensemble des trailers et compagnie.

Un film de Marianne Dubois,
Avec Daniel Auteuil, Cécile Jandau, Marie-Jo Zimmermann, Davy Mourier

streaming

About streaming

Critiques de films et séries télévisées qui existent en streaming en VO, VF ou VOSTF, sur l'Internet gratuit. Pour toutes questions, veuillez vous rendre sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>