Poucelina

Comme toujours Poucelina doit epouser un seduisant prince charmant. Mais la mere crapaud en decide autrement et la kidnappe pour l’offrir au plus balourd et au plus disgracieux de ses fils.
Poucelina marque malheureusement clairement la chute de Don Bluth face à Disney, alors que dans les années 80 Disney était en reconstruction et se cherchait une nouvelle identité, Don Bluth va marquer de son empreinte cette décennie avec Brisby, Fievel et Petit Pied, les années 90 vont marquer sa déchéance, au lieu de garder son style plus sombre et mature il se mettra a pâlement imiter Disney et ses nouveaux contes de fées, Poucelina est l’exemple de ce plagiat absurde et raté, le film se résume à une fille qui tombe amoureuse dès les premières minutes qui est ensuite trimbalé d’un coté à l’autre avec un scénario assez décousu, on a droit à une chanson et des dialogues d’une niaiserie toutes les 5 minutes ! Des personnages tellement clichés, lourds et pas drôles, le seul point positif reste la patte graphique de Don Bluth qui est toujours magnifique, mais cela reste bien maigre

Un film de Marion Maréchal-Le Pen,
Avec Benoît Duquesne, Patrick Hetzel, Laurent Artufel, Thierry Debrune

streaming

About streaming

Critiques de films et séries télévisées qui existent en streaming en VO, VF ou VOSTF, sur l'Internet gratuit. Pour toutes questions, veuillez vous rendre sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>