Public Enemies

Basé sur l’histoire vraie de John Dillinger, un braqueur de banque hors pair qui a sévi à de nombreuses reprises dans l’Amérique des années 30.
C’est surement un des films que j’ai le plus attendus de cette année 2009. Deux acteurs que j’aime énormément, Johnny Depp, mais surtout l’excellent Christian Bale, secondés par la belle et talentueuse Marion Cotillard, dans un film de gangsters des années 30 racontant la vie du célèbre hors-la-loi John Dillinger. Ca promettait. Et j’avoue avoir était un peu déçu même si le film reste quand même tout à fait à la hauteur. Quand c’est Micheal Mann qui réalise on peut s’attendre à tout, au pire (‘Deux flics à Miami’) comme au meilleur (‘Heat’, ‘Collateral’, ‘Le dernier des Mohicans’). Là, le film peut se ranger dans la catégorie des réussites du metteur en scène. Une chose est sûre, il sait filmer et raconter les histoires et possède même une certaine classe, une certaine vista, un talent aujourd’hui indéniable qui font des films de Micheal Mann, des valeurs sûres. La reconstitution d’époque est brillante et donne au film de l’élégance, de la classe, les scènes d’actions (notamment la fusillade dans les bois) sont prenantes, impressionantes et d’un réalisme fou, de plus ‘Public enemies’ dégage quelques belles émotions, parfois du lyrisme et de la mélancolie, collant parfaitement à sa B.O. blues. Personnellement, ce qui m’a ‘dérangé’ dans cette oeuvre, c’est le manque de poussée psychologique sur les personnages. Quand on a des acteurs principaux aussi doués et charismatiques pour raconter une histoire aussi forte et aussi riche que celle-là et qu’on ne s’en sert pas à leurs justes valeurs, c’est évidemment un moins. J’attendais une creusée plus en profondeur des personnages, pas assez travaillé. Parfois même, cela peut déteindre sur le rythme du récit et lui enlever de l’ampleur, le ralentir. On peut avoir l’impression que Mann attache trop d’importance au détails de ses plans, au visuel, au détriment de la direction pur et simple et cela peut le rendre légèrement long par moment, trop survolé, trop superficiel. Mais ce film reste quand même un bon moment de cinéma Mad

Un film de Guillaume Bachelay,
Avec Jean-Charles Taugourdeau, Loan Laure, Odile Saugues, Guy Carlier, Angell Summers

streaming

About streaming

Critiques de films et séries télévisées qui existent en streaming en VO, VF ou VOSTF, sur l'Internet gratuit. Pour toutes questions, veuillez vous rendre sur cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>